les membres de l afppi

Des acteurs responsables

Les industriels, membres de l’AFPPi, apportent des réponses techniques en conformité avec les normes européennes et les règlements nationaux. Ils développent des solutions qui s’appuient sur une recherche permanente et des essais en laboratoire pour répondre aux exigences :

Réglementaires

Les pénalités sont importantes en cas de non-conformité : la moindre visite de contrôle de la commission de sécurité peut remettre en question l’ouverture d’un établissement, sans parler des risques pénaux en cas d’accident.

De sécurité

La loi stipule que les décisions des bureaux de contrôle ne déchargent pas les entreprises de leurs responsabilités. Les entreprises ont la possibilité de consulter les services prescription des industriels de l’AFPPi qui sont capables de constituer les dossiers nécessaires. La prudence et la qualité de l’information sont devenues ainsi des règles de base.

Architecturales

Les procédés constructifs qui permettent de respecter la réglementation sont variés et influent sur la conception même du bâtiment ainsi que sur la sécurité incendie.

Il est important pour conserver une démarche de liberté architecturale, différente d’une addition de contraintes, que l’ensemble des partenaires de l’acte de construire se concerte le plus en amont possible de l’opération sur le meilleur choix de systèmes constructifs et de techniques.

Environnementales

Le Grenelle de l’environnement avec des objectifs ambitieux de réduction des émissions des gaz à effet de serre et de consommation d’énergie a fait apparaître les bâtiments à faible consommation énergétique qui peuvent augmenter les risques pour les pompiers en cas d’incendie.

Par exemple, la tendance à isoler massivement les bâtiments par l’extérieur, le développement des panneaux photovoltaïques et la méconnaissance de leur comportement en cas d’incendie, ainsi que l’utilisation de matériaux bio sourcés plus ou moins combustibles… constituent autant de problématiques nouvelles.


Spécificité des champs d’intervention des industriels de l’AFPPi.


Les matériaux de protection des structures et de compartimentage :

Les systèmes de construction vitrés

Se protéger du feu sans rien perdre de la lumière est désormais possible. Le système châssis + vitrage avec des châssis fixes intérieurs ou extérieurs pour des ouvrants, des verrières, des façades mur rideau, des dalles de plancher… constitue un élément indissociable au sens des exigences réglementaires.

Les différents éléments sont testés pour leur résistance au feu selon les normes européennes et conformément aux essais définis par les normes NF EN 1363-1 et NF EN 1634-1 et suivant la courbe de température définie dans l’annexe D de la norme NF EN 1201-1.

Le désenfumage, élément majeur de la sécurité incendie

La mise en oeuvre des exutoires de désenfumage naturel est aujourd’hui imposée par la réglementation incendie dans un grand nombre de bâtiments, notamment au-dessus des escaliers, sur les lieux de travail, dans les ERP, et dans les cages d’escalier des bâtiments collectifs construits après 1986.

L’obligation de désenfumage de toute la zone ERP (naturel ou mécanique) concerne les surfacessupérieures à 300 m2 des locaux non aveugles et les surfaces supérieures à 100m2 pour les locaux en sous-sol ou aveugles. A chaque type d’activité correspond un arrêté prescriptif précis.

En matière de désenfumage naturel, la règle de 1/200e n’est souvent pas suffisante même si la surface est inférieure à 1000 m2. Il faut alors recourir au classement spécifique du bâtiment ou au code du travail.


CONTACTER L AFPPI - MENTIONS LEGALES - COPYRIGHT AFPPI - réalisation Agence de communication TOULON - Studio CLIC CLIC BANG BANG